Cultiver autrement

On l’a bien compris maintenant, il y a trop de CO² dans l’atmosphère et il faut réduire ces émissions.
On accuse tout le monde de polluer, mais qu’en est-il de l’agriculture ?

Fonctionnement d’un puits de CO2

Le principal mécanisme de séquestration du CO2 atmosphérique est la photosynthèse. Cette voie métabolique utilise lénergie solaire pour fixer le CO2 sous forme de matière organique. Cette biomasse organique constitue donc un stock de carbone.
Toute croissance de ce stock entraîne une réduction de la quantité de dioxyde de carbone (CO²) dans l’atmosphère.

L’agriculture s’est trompée

Konrad SCHREIBER nous explique comment l’agriculture s’est fourvoyée avec le labour…
Il est intéressant de visionner ses vidéos.

Voici une vidéo qui permet de commencer à cultiver directement (dans les champs), sans labour, sans intrants chimiques, sans pesticides.
C’est possible, cet agriculteur le fait depuis 20 ans et ça fonctionne.

Le changement climatique
la méthode de culture peut sauver la planète ?

Il s’agit de comprendre la fertilité des sols, de comprendre le cycle du carbone.
Car ce sont bien les micro organismes du sol qui vont produire la fertilité en captant l’azote de l’air (donc, plus besoin d »épandre un fertilisant qu’on achète à grand frais) et les micro organismes se nourrissent…de carbone !
En apportant du carbone à la surface des sols, on favorise les micro organismes et on fertilise.

Démonstration:

 

Les commentaires sont fermés