Décoctions contre le mildiou

Le mildiou, ça y est, il est de retour…

A cause de la pluie qui a bien mouillé les sols ? à cause de la chaleur qui s’est installée ensuite? ou à cause des arrosages? bref, le mildiou s’installe dans nos potagers sans nous demander notre avis.
Pour les tomates,  le meilleur moyen d’éviter d’avoir à traiter est encore d’avoir des variétés résistantes, de faire ses graines sur des pieds qui ont résisté seuls…
En préventif on peut aussi avoir pulvérisé une décoction de prêles, qui, grâce à la silice qu’elle contient et qui, sous forme de décoction, est utilisable par la plante va la rendre plus difficile à coloniser par les cryptogames (voir Eric Petiot).
Mais malgré tout, cette année…

le mildiou est là, que faire ?

En curatif, l’ail est un puissant fongicide

La recette de la décoction d’ail

Tout d’abord il faut préciser, je prépare une décoction, et non un extrait fermenté (dit purin)

Il faut 3 gousses d’ail pour un litre d’eau

Mettez les gousses bien écrasées dans l’eau et laissez macérer durant 24 h.
Le lendemain, portez à ébullition et laisser bouillir doucement, avec un couvercle, durant 20 mn à partir du frémissement. Il est inutile de laisser bouillir davantage, les principes actifs ne feraient que se dégrader au cours de ces « prolongations.

Laissez refroidir complètement. Filtrez et utilisez sans attendre car la préparation ne se garde que 24 h au frais
Avant la pulvérisation, diluez à 20%.

Recette de la décoction de prêle:

Récoltez 100g de prêle fraiche pour un litre d’eau (ou 25g de prêle sèche)
Ensuite, la préparation est la même, mais le temps d’ébullition est porté à 30 mn
On embouteille à chaud et on peut garder cette préparation jusqu’à un an cette fois
(voir le livre d’Eric Petiot, « soigner les pantes par les plantes »)

Les commentaires sont fermés