Le sarrasin un allié

Le sarrasin, un allié de l’agriculture biologique

Le sarrasin, ou blé noir, originaire de la Chine, appartient à la Famille  des Polygonacées ( comme l’oseille ou la rhubarbe). Contrairement à ce que laisse supposer son nom, ce n’est pas une céréale.

Pourquoi le cultiver ?

Outre le fait qu’il est de très bonne qualité alimentaire, d’autant qu’il ne contient pas de gluten, le sarrasin a la propriété d’« ouvrir » le sol et de le nettoyer de ses mauvaises herbes. Ses racines courent juste sous la surface du sol.
Le sarrasin peut étouffer la plupart des adventices avec un démarrage de végétation rapide et homogène La plante produit des toxines inhibant
la germination des adventices.
Les plaines agricoles de la Russie et surtout des États-Unis furent défrichées avec des semences de sarrasin.

Le sarrasin enrichit naturellement le sol en phosphate. Dans les zones montagneuses où les céréales ne poussent pas, on cultive le sarrasin.
Il peut également servir d’engrais vert

Le sarrasin réduit les populations de Verticillium dahliae, une bactérie qui casse le rendement et la qualité des pommes de terre. Le sarrasin permet donc d’éviter les « autres » traitements contre cette maladie, la verticilliose, qui sont peu efficaces et très polluants.
Il semble donc bien intéressant de semer du sarrasin l’année précédant la plantation des pommes de terre.

Enfin, le sarrasin attire les pollinisateurs et nourrit une faune diversifiée. Les abeilles l’adorent et en font un des meilleurs miels qui soit

Comment le cultiver ?

Le blé noir est une plante annuelle de 50cm à 1,2 mètre de haut.

Il se contente de sol pauvre mais bien émietté.
Eviter les sols lourds, humides et riches en matière
organique.
Il ne demande aucun engrais.
En revanche, le sarrasin est très exigeant en eau jusqu’à la floraison.

Semer

de la fin mai jusqu’à la mi-juillet.
à une profondeur d’environ entre 2 à 4 cm (pour rejoindre l’humidité du sol).
Densité : 150 à 200 grains / m²

Remarque: L’espèce cultivée en Bretagne est le Fagopyrum esculentum, dit sarrasin argenté.

Récolter

Le cycle de végétation du sarrasin est de 100 à 120 jours, mais les grains ne viennent pas à maturité tous en même temps. La plante continue de fleurir jusqu’aux gelées d’automne. Si vous avez semé vers la fin juin, vous attendez cette gelée qui tuera la plante.  Les jours suivants, elle flétrira puis sèchera, perdant ainsi ses feuilles.
Le grain est délicat.
Il faut faucher la récolte lorsqu’il reste environ 10 % de fleurs, que les tiges ont viré au rouge et perdu leurs feuilles supérieures et que la majorité des graines sont devenues noires. Plus tard, les grains seront tombés sur le sol et donc perdus pour vous.

Conserver

Le grain se conserve à moins de 14 % d’humidité. Un séchage immédiat est impératif pour descendre
le taux d’humidité aux alentours de 15% maximum.

Les commentaires sont fermés