VRAIE recette du PURIN d’ORTIEs

La recette classique:

Plonger les plantes dans l’eau et laisser 3 à 5 jours au soleil puis filtrer. Le
liquide obtenu est teinté mais l’odeur est faible. Ce type de macération sert principalement
d’insecticide et de fongicide.

Il existe aussi la macération prolongée ou purin

Les plantes sont mises à tremper pendant 1 à 2 semaines et la technique est différente. Il
s’agit d’une fermentation qui se fait à l’ombre et sans lumière. Tous les jours, il faut remuer le purin légèrement, ce qui
le brasse et permet une décomposition aérobie. On voit des bulles qui remontent à la
surface. Dès qu’il n’y en a plus,  le purin est prêt. La durée du processus  dépend de la température ambiante : plus il fait chaud, plus la fermentation sera rapide.
Note: Le liquide obtenu est en général sombre et d’odeur forte caractéristique d’où le nom de purin.
Il sert le plus souvent d’insecticide ou d’engrais selon la dilution.

ATTENTION: Nombreux sont les purin d’ortie ratés car le mélange est en fait de la  putréfaction qu’il faut éviter:: le liquide sent très fort mais il ne sent pas le purin, il sent la décomposition, la putréfaction.
Et il n’est plus bon pour les plantes.
Arrêtez bien la macération quand les bulles ne remontent plus en filtrant et en mettant en bidon fermé.

Les purins sont à utiliser rapidment.

La NOUVELLE RECETTE, celle qui vous évitera, selon son auteur, de vous tromper et de faire PLUS de MAL que de BIEN à votre potager.
En gros ne jouons pas les apprentis sorciers, d’autres le font à notre place et nous délivrent leurs conclusions.

Nous passons de la décomposition AÉROBIE (ancienne méthode) à une fermentation ANAÉROBIE, la méthode préconisée ici.

Les commentaires sont fermés