L »épervière piloselle

épervière piloselle

épervière

L’épervière piloselle encore appelée « Oreille de souris », « Oreille de rat », « Piloselle de rat », « Herbe à l’épervier » ou Veluette (noms anglais : mouse-ear , hawkweed), est encore une de ces plantes de nos prairies qui est tombée dans l’oubli alors qu’elle possède des propriétés intéressantes tant pour l’homme que pour les animaux. C’est une plante vivace.
Bien sur, à côté de ces précieux bénéfices, c’est aussi une mauvaise compagne pour ses congénères puisqu’ elle secrète tant par ces racines que par ses feuilles des substances toxiques inhibant le cycle de vie de ces voisines et stoppant la germination de leurs graines. On pourrait s’en servir de désherbant si on avait envie de ne plus avoir QUE cette plante dans le jardin…oups ! c’est rarement le cas.

Épervière qui es-tu ?

L’épervière est reconnue médicinale depuis le Moyen Âge

Composition principale

la piloselle contient des polyphénols et des flavonoïdes, tanins, manganèse, hétérosides, mucilages, substance antibiotique (ombelliférone), résine, sucre

Dont découlent certaines propriétés:

Grace au composant ombelliférone

  • Antibiotique
  • Bactériostatique
  • Antioxydante
  • Anti inflammatoire
  • Anti-hyperglycémique
  • Antitumorale
  • Anti infectieuse ORL et urogénitale (entérocoque)

Elle est aussi

  • Astringente
  • Détoxifiante
  • Vulnéraire
  • Drainante
  • Décongestionnant
  • Cholagogue
  • Apéritive
  • Détersive
  • Diurétique
    la piloselle élimine le sel et rééquilibre la tension artérielle, grâce à son action déchlorurante.

Utilisation:

C’est une plante de « nettoyage »
On l’utilise dans les cas d’ hypercholestérolémie, de rhumatismes chroniques, d’excès d’urée et d’acide urique, en prévention de l’athérome…
chez l’animal on l’emploie contre la brucellose vétérinaire (suc frais).

On peut l’utiliser contre tous les problèmes rénaux (néphrites, excès d’urée) et urinaires (cystites, prostatites, miction difficile, oliguries), les problèmes d’insuffisance cardiaque (œdèmes), les diarrhées infectieuses…


La récolter:

Ses feuilles sont vraisemblablement à l’origine de son nom car elles sont couvertes de poils. On ne peut la confondre avec le pissenlit.
Les feuilles sont oblongues, entières, grisâtres dessous, hérissées de longs poils. La rosette de feuilles est  appliquée sur le sol. Les fleurs sont jaune citron, portées par un pédoncule.

La faire sécher:

Comme toute plante médicinale, au moment de la cueillette et il est indispensable de bien laver la piloselle avant de la laisser sécher au soleil dans un sachet de papier (ou dans un séchoir solaire).

Tisane

  • Faire chauffer un litre d’eau dans une casserole.
  • À ébullition, ajouter 5 g de feuilles sèches.
  • Laisser infuser pendant 10 minutes à couvert, puis filtrer le mélange.
  • Sucrer avec du miel à son goût.
  • Filtrer, puis boire 1 tasse le matin et 1 autre le midi, avant le repas.

Note:

Une autre utilisation moins courante mais pourtant connue:
la piloselle provoque une relaxation profonde lorsqu’elle est fumée.

Disclaimer:
Précaution d’emploi:

Bien qu’il ne soit connu aucune interaction avec d’autres plantes médicinales ou traitement médicamenteux ou aucun effet indésirable ni contre indication, un avis médical est vivement conseillé avant toute prise de piloselle sous quelque forme que ce soit. A cet effet, il ne faut jamais pratiquer l’automédication, même si cette plante ne présente aucune contre-indication connue.

 

Les commentaires sont fermés