le fer

A quoi sert le fer dans le corps ?

le fer permet de fixer l’oxygène et assure son transport dans les cellules.

Il y a un atome de fer dans chaque molécule de l’hémoglobine des globules rouges du sang.

la myoglobine qui stocke l’oxygène dans les muscles contient elle aussi du fer.

Le fer intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques à l’intérieur des cellules.

Un adulte normal possède un total de 3 g (environ) de fer, dont 2,5 g liés à l’hémoglobine dans les globules rouges, le reste dans différents organes, surtout le foie.

Le fer est indispensable à la synthèse de l’hémoglobine et à de très nombreux processus cellulaires tels que la respiration et la division cellulaire. Il s’agit donc d’un élément indispensable à la vie.

De où provient notre fer ?
Le stocke t-on ?

Il est quasiment impossible de trouver du fer libre dans le corps.
La majeure partie du fer,( environ 1800 mg), est présente dans les globules rouges. Le foie, principal organe de stockage, en contient environ 1000 mg, tandis que les muscles et d’autres organes en contiennent des quantités sensiblement plus faibles.
Nous perdons chaque jour du fer par la peau et les muqueuses
Un adulte en bonne santé a besoin d’un apport quotidien d’environ 10 à 15 mg de fer.
La régénération de notre peau et de nos muqueuses consomme du fer et chez la femme, les règles sont un facteur de perte de fer..

Le fer dont notre organisme a besoin provient de notre alimentation.
C’est par la muqueuse intestinale qu’il sera absorbé. (toutefois, celle-ci ne peut toutefois absorber qu’environ 10% du fer apporté par l’alimentation.)

Dans notre alimentation, nous pouvons considérer deux sortes de fer:le fer héminique et le fer non héminique

  • Le fer heminique se retrouve dans la viande et les abats, le poisson, les fruits de mer et la volaille.
  • le fer non heminique se trouve dans les végétaux (Les légumineuses telles que les lentilles, le soja ou les pois chiches les haricots secs et lentilles, les flocons d’avoine, le tofu, les légumes à feuilles vertes, le chocolat noir ou les abricots secs sont une source de fer importante parmi les aliments d’origine végétale).
    On considère que le fer non héminique est moins bien absorbé par l’organisme.
    On constate que l’apport en fer héminique des végétaux est négligeable. Le fer non héminique constitue la quasi-totalité du fer apporté par les végétaux. (remarque: l’organisme humain est parfaitement capable de s’adapter à la forme d’apport de fer qu’on lui fournit)

Note: Le Fond Mondial pour la Recherche sur le Cancer, dans son rapport  de juillet 2011, a mis en évidence la relation étroite entre le fer héminique et le développement du cancer de l’intestin et a recommandé une alimentation végétalienne riche en fibres.

Le fer est déjà assez difficile à absorber par notre organisme, mais certains aliments courants sont aussi à l’origine d’une mauvaise absorption (le thé noir (les thés sans tanins n’ont pas d’effet), le café, le lait (excès de calcium) et les produits à base de farine blanche).
En revanche, consommer de la vit C améliore l’absorption du fer.

Cuisiner en apportant du fer:
quelques exemples (pour 100g)

    • Le cumin: 66 mg
    • Le thym: 30 mg
    • La spiruline (micro-algue d’eau douce), 28.5 mg
    • Le sésame: 16.6 mg
    • Le soja: 15.7 mg
    • Le chocolat noir : 10.7 mg
    • Les noix de cajou: 6 mg
    • Les pignons de pin: 5.5 mg
    • Les graines de tournesol: 5 mg
    • Les haricots rouges: 5 mg
    • Les lentilles: 3.3 mg
    • Les olives: 3.3 mg

Les commentaires sont fermés