Les lipides (graisses)

Qui sont les lipides ?

Les lipides sont les substances qu’on appelle communément les graisses, qu’elles soient animales ou végétales.

A quoi servent-ils ?

  • Ils constituent la structure des membranes de nos cellules, permettent les échanges entre le milieu interne de la cellule et le milieu externe
    Les lipides sont un constituant du tissus nerveux.
    Ils sont indispensables au développement du cerveau et à sa maturation, ils sont donc indispensables (notamment pendant la grossesse et l’allaitement)
  • Ils ont un rôle essentiel dans le transport
    de certaines protéines et hormones dans le sang (équilibre hormonal au niveau des inflammations, allergies, perméabilité vasculaire (lutte contre les virus), régulation des saignements.
    des vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K) (celles qui sont solubles dans les graisses) ;
  • Ils participent directement à l’élaboration de certaines de nos hormones essentielles.
  • les graisses stockent l’énergie.
  • les graisses régulent la température du corps.

Je veux maigrir, puis-je enlever les lipides de mon alimentation ?

D’après ce que nous venons de dire, NON, on ne peut se passer de graisses.
Au contraire, il faut veiller à en avoir un apport suffisant.

Si je mange des graisses, vais-je boucher mes artères ?

Pour saisir l’impact des graisses alimentaires sur notre organisme et sur notre santé, il faut bien comprendre leur nature.

Les lipides (lipides = graisses) sont constitués d’éléments de base nommés acides gras.
Ces acides gras assemblés forment les lipides. Comme un collier de perles est formé de perles assemblées, un lipide est formé d’acides gras assemblés.


Dans l’assemblage des acides gras on peut rencontrer des liaisons simples et des liaisons doubles. Comme si dans le collier on avait des perles reliées par des fils doubles à certains moments.

C-C  (liaison simple)
C=C (liaison double)

et en fonction du nombre de liaisons doubles qui détermine la nature de l’acide gras.

0 liaison double = ACIDE GRAS SATURE
1 liaison double = ACIDE GRAS MONOINSATURE
plusieurs liaisons doubles =ACIDE GRAS POLYINSATURÉ

Les différents acides gras ont des rôles différents dans l’organisme.

le rôle des ACIDES GRAS SATURES

Ils jouent un rôle dans la santé de nos os
car le calcium nécessite des acides gras saturés pour être incorporé dans la structure du squelette.

L’acide stéarique et l’acide palmique (les deux acides gras saturés les plus connus du public, car les plus communs)
sont les aliments préférés du coeur Des graisses très saturées entourent le muscle du coeur. Le coeur s’en sert en cas de stress.

Certains acides gras saturés possèdent d’importantes propriétés antimicrobiennes.
Ils nous protègent contre les micro-organismes dangereux du tube digestif (bactéries, candida albicans, virus etc…)

Ils protègent le foie de l’alcool
sont nécessaires à la bonne utilisation des acides gras oméga3
représentent une source d’énergie importante
participent à la construction des cellules ( pour 50%)

Les ACIDES GRAS SATURES sont indispensables à notre santé
C’est l’excès de graisses saturées qui est néfaste (proportion d’acides gras SATURES par rapport aux acides gras oméga3 et oméga6).
Toute fois, notre organisme est capable de les fabriquer à partir des glucides (sucres)
Remarque: En excès par rapport aux autres acides gras, ils peuvent provoquer des troubles cardio-vasculaires.
On ne devrait pas en consommer plus de 20% (1/5) des graisses que nous avalons.
On les trouve dans:
les graisses animales (beurre, lait non écrémé, crème fraiche, fromage, lard, suif de boeuf ou de mouton, charcuterie, viande grasse, etc…) et aussi par certaines graisses végétales comme la margarine solide (végétaline…), huile de palme, huile de noix de coco (coprah).

Equilibre des graisses:

L’apport en graisse doit respecter l’équilibre général:

  • 25% de graisses SATUREES
  • 50% de graisses MONOINSATUREES
  • 25% de graisses POLYINSATUREES

Alors que l’AFSSA préconise un rapport de 5 oméga-6 pour 1 oméga-3, l’alimentation des pays occidentaux possède un rapport allant de 10 à 30 oméga-6 pour 1 oméga-3.

Où trouver les oméga 3 et oméga 6 ?

Nous l’avons vu plut haut, les acides gras essentiels poly-insaturés, oméga 6 et oméga 3, sont des acides gras indispensables à notre santé. Ils sont dit essentiels car on ne sait pas les fabriquer nous-même, on doit les absorber d’une manière ou d’une autre.

Les oméga 3 (ALA, acide alpha linolénique) sont ceux qui nous manquent bien souvent du fait d’un excès d’oméga 6 (LA, acide linoléique), que l’on trouve dans de nombreux plats et produits manufacturés mais aussi dans les noix en général.

Pourquoi nous faut-il absolument avoir des omégas 3 dans notre régime alimentaire ?

Nous avons vu plus haut que le rapport nombre d’oméga 6/ nombre d’oméga 3 devrait être de 1 à 4, et pas plus. Les omégas 3 sont des acides gras très anti-inflammatoires alors que les oméga 6 sont très pro-inflammatoires. (Oméga 6 = acide linoléique).

Et parce que la fabrication de DHA en dépend.

Nous fabriquons notre DHA (Acide docosahexaénoïque) à partir des oméga 3 suivant tout une série de transformations : ALA –> SDA –> ETA –> EPA –> CDA –> DHA. La DHA se trouve dans les membranes des cellules du cerveau, des yeux, des glandes surrénales et testicules. Elle participe à la bonne activité électrique des cellules.

Tout a son importance !

Alors, oui, on trouve des omégas 3 dans les poissons d’eau froide, entre autre. Et la plupart des gens (médecins compris) pensent qu’il est indispensable de prendre de l’huile de poisson pour en trouver…

 

Le hic c’est que les eaux sont polluées de mercure, dioxine et PCB, et que manger du poisson ressemble maintenant à un long suicide ! Les poissons souffrent aussi, terriblement sur les ponts des bateaux gigantesques qui raclent le fond des mers. Quel gâchis, quel scandale !

Mais comment ces poissons ont-t-ils trouvé leurs oméga 3 ? En mangeant des algues des mers froides, qui elles en contiennent beaucoup, et en mangeant des plus petits poissons qui eux aussi ont mangés des algues… vous voyez le topo !

Il est donc très clair qu’en mangeant ces algues nous-même, ou des suppléments faits à partis de ces algues, nous bénéficions du premier choix d’oméga 3 et… nous évitons les  pollutions exponentielles de la chaîne alimentaire. Pas mal !

Il n’est cependant nul besoin de se gaver d’algues (en dehors d’un besoin médical précis : femme enceinte par exemple), car les omégas 3 se trouvent dans les graines de chia et de lin, graines de chanvre aussi. 

à suivre:
les ACIDES GRAS MONOINSATURES (acide oléique)
les ACIDES GRAS POLYINSATURES (ou essentiels)
Concrètement, que manger pour un équilibre en acides gras ?

Les commentaires sont fermés