le sol de la serre

Nous avons vu comment j’ai fabriqué la serre à partir de matériaux de récupération et de paille
(avec un toit en polycarbonate effectivement…)

Voici maintenant comment je vais créer le sol dans cette serre

Créer du sol

Comment vais-je utiliser la serre ?

Cette serre ne fait que 16 m², mon ambition n’est donc pas d’y faire une jungle, ni de grandes cultures, mais ce n’est pas non plus une serre avec des tables uniquement, pour faire des semis précoces.
Il me faut du sol fertile et si possible équilibré pour faire de la culture directement dessus.

Comment créer du sol ?

Je démarre sur une prairie enherbée qui n’est pas de niveau.
J’installe de la paille, des feuilles de la tonte puis de la paille, de la terre et de nouveau de la paille et des feuilles puisque nous voici arrivés à l’automne …de façon à faire une lasagne.
je récupère comme pour le potager les autres années, les feuilles autour des étangs de la mairie toute proche.
J’étendrai surement du fumier pailleux du poulailler au printemps, mais ce n’est pas utile car la vie du sol devrait déjà être bien installée.

Puis je sème tout ce que j’ai de trop comme graines, de façon à faire vivre ce sol un minimum en installant des racines.

L’arrivée des limaces

Et bien sur, comme le sol n’est pas équilibré, la vie non plus, j’entretiens l’humidité…les premières arrivées sont…les limaces.
Elles sont nécessaires à la fabrication du sol.

 

Le sol est en effet un gros appareil digestif

Qu’est-ce que le sol ?

C’est un « gros caca » nous dit Konrad Schreiber
Chaque organisme de la chaine de digestion mange et déféque…

Les champignons ont besoin des diastases de la limace pour se développer, ils sont ingérés par les limaces qui font des excréments et libèrent les spores de champignons. Ces champignons vont détruire la lignine des végétaux qu’ils colonisent. Les champignons vont être à leur tour mangés par les collamboles et toutes sortes de petits insectes du sol et par les limaces au passage. tous ces êtres vivants vont faire des excréments qui vont à leur tour être ingurgités par les vers de terre dont les excréments vont être colonisés par des bactéries, ces agrégats vont être remangés par les mêmes vers de terre qui a l’intérieur de leur appareil digestif vont agglomérer tout ça à des éléments minéraux, des éléments végétaux délignifiés, des fibres etc…colonisés par des bactéries en très grand nombre une fois de plus…
La fonction de digestion est donc assurée en premier par des champignons mais aussi par les limaces dont les champignons ont besoin.

Les limaces sont donc utiles au sol et à sa formation.
Les limaces participent aussi à la gestion de certains champignons pathogènes comme l’oïdium, le botritisme…

Gérer les limaces

Si le sol est un appareil digestif, que les limaces font partie de la chaine utile à sa formation, on ne peut pas les détruire complétement.
Il faut les gérer afin qu »elles ne soient pas un fléau pour nos cultures.

Les limaces bougent beaucoup, on pourra utiliser cette faculté pour les gérer.

Première règle:
La biodiversité

Deuxième règle
Faciliter la fonction digestive du système.

Il faut assurer la présence de champignons qui assure la fonction de digestion car autrement, la Nature va faire assumer cette fonction de digestion par les limaces.
Du bois en cours de décomposition favorisera cette culture de champignon.

La présence du tas de composte assurera le couvert aux limaces. Si elles ont trop fail elles dévoreront les petites plantules fraichement levées au printemps par exemple.
Les limaces aiment particulièrement les crucifères (colza…)
les attirer par cette culture spécialement prévue pour elles peut être une bonne stratégie

Préparer les plans dans des endroits protégés et les repiquer lorsqu’ils sont assez gros et qu’ils ne plaisent plus aux limaces comme le préconise monsieur Lespinasse

Dans le cas de ma serre

Comme j’ai apporté beaucoup de matière organique pour créer du sol, il était évident que j’allais avoir des invasions de limaces.
Et ce qui devait arriver arriva !
Elles sont arrivées et ont rasé toutes les petites plantes, puis les moyennes et…
C’était prévu ! les graines semées (haricots, laitues épinards…les ont nourries.
j’attends maintenant les vers de terre afin d’assurer la fabrication de mon sol et son agradation.
Mais je vais maintenant les gérer pour pouvoir cultiver dès le printemps.

Les prédateurs des limaces

          • Limaces tigre

            limace tigre prédateur des autres limaces

            limace tigre

         

            • Carabes

              carabes, les amis des potagers

              carabes

            • Staphylins

              un prédateur de limaces naturel

              staphylins

           

        • Canards, poules, oiseaux etc…

          prédateur de limaces au jardin

          canard coureur indien

Comment attirer les prédateurs de limaces

Des tas de bois en décomposition qui vont produire des champignons
Déposés autour des plantations serviront de pépinières de prédateurs
Au printemps, les collemboles vont disparaitre et les prédateurs vont se reporter sur les limaces.

Les pièges à limace

En plus des tas de bois en décomposition qu’on prendra soin de  recharger en bois, de petits tas de détritus en périphérie du potager donneront la nourriture qui convient aux limaces. ainsi elles préféreront rester sur ces zones.
En maintenant l’humidité dans ces endroits, on peut espérer y maintenant les limaces qui n’auront pas besoin de venir dévorer nos cultures.

 

 

Les commentaires sont fermés